in

Comment lever les blocages à l’arrêt du tabac grâce à l’hypnose ?

Comment lever les blocages à l'arrêt du tabac grâce à l'hypnose ? - YouLevelUp
54 / 100 Score SEO

Pascal vient d’être papa d’une petite fille … Il a décidé d’arrêter de fumer car fumer ne correspond pas à l’idée du père qu’il veut être.

Il a essayé différentes méthodes avant de venir me rencontrer : la volonté, les patchs et les médicaments (ces derniers l’ont rendu malade selon ses dires). Toutes se sont soldées par un échec. Comme beaucoup, par désespoir, il en est venu à l’hypnose.

Pascal s’en voulait énormément de ne pas réussir à arrêter la cigarette pour son enfant. Ses échecs répétés ont mis à mal son estime de soi : « je n’ai pas de volonté, je me sens nul de ne pas y arriver ». Ce qui m’a le plus touché dans son discours, c’est qu’il n’arrivait même plus à profiter des moments où il embrassait son enfant. Il avait peur que sa fille devienne fumeuse plus tard à cause de lui, à force de respirer les odeurs de tabac. La honte de fumer était devenue obsessionnelle.

Ce qui l’a déjà réconforté, c’est d’apprendre que l’arrêt du tabac se joue essentiellement à un autre niveau que celui de la volonté. Il en était d’ailleurs la preuve vivante. Sa volonté d’arrêter de fumer était élevée : si ce n’avait pas été le cas, il ne ressentirait pas aussi fort toutes ces émotions de honte. Sa motivation était forte : celle de protéger son enfant. Et pourtant, cela faisait plusieurs mois qu’il essayait d’arrêter de fumer en vain. Un blocage inconscient stoppait net toute progression vers sa nouvelle vie de non-fumeur.

Dès qu’il entamait une méthode pour arrêter de fumer, il sentait une grande pression en lui qui générait énormément d’anxiété. Sentiments qui le poussaient à refumer dans l’heure. Ce genre de réaction est assez typique lorsqu’une partie de nous refuse d’arrêter de fumer.

Pour identifier le blocage, je lui ai posé plusieurs questions en lui demandant de répondre intuitivement, sans faire appel à sa logique. Ceci afin d’avoir une idée sur les blocages inconscients à l’arrêt du tabac.  Voici une partie des échanges que nous avons pu avoir :

  • Etes-vous prêt à arrêter de fumer ?
  • Oui
  •  Comment sentez-vous cela ? Comment savez-vous que vous êtes prêt ? Ça se passe où dans votre corps ?
  • (…) j’ai une sensation d’envie, une force qui veut sortir de ma poitrine. C’est un peu comme si je voulais avancer. Oui c’est ça, j’ai l’impression d’être attiré vers l’avant. J’ai de l’énergie dans les bras aussi
  • De 0 à 10, à combien estimez-vous, la difficulté d’arrêter de fumer ? Sachant que si vous êtes à 10, cela veut dire qu’arrêter la cigarette vous semble très difficile. Quel chiffre vous semble le plus juste en termes de ressentis ?
  • 15 !

15 sur 10… Il est clair que l’un des blocages de Pascal est là. Il est impossible pour lui d’arrêter de fumer. Cette croyance (ce qu’il croit impossible, rien à voir ici avec la religion) est très forte chez lui. Il me raconte que son père a essayé de stopper le tabac pendant des années. Cela a été très difficile mais il a fini par réussir après de nombreux efforts en faisant appel notamment à l’acupuncture. L’inconscient de Pascal a alors intégré l’idée que fumer est très difficile voir impossible. Les échecs répétés de Pascal ont renforcé cette croyance.

La séance d’hypnose qui a suivi notre entretien, a eu pour but de modifier sa perception de la difficulté de l’arrêt du tabac. Ceci est possible, car l’état d’hypnose permet très rapidement de modifier les croyances et nos perceptions.

A la sortie de la séance, Pascal n’a pas eu cette sensation de pression et d’anxiété. Il m’a rappelé quelque temps après, et m’a dit qu’il avait fortement diminué (chose qu’il n’avait jamais réussi à faire) le nombre de cigarettes par jour. Yes ! Il me raconta qu’il gérait ses envies de cigarette avec l’EFT (Technique qui permet de travailler sur les méridiens chinois, ceux sur lesquels on agit en acupuncture). Étrange…

Qu’est ce qui est étonnant dans tout ça ? J’avais déjà appris ,bien avant, à Pascal cette technique mais … il ne l’utilisait pas.

Comment avait-il réussi à mettre en place l’EFT dans son quotidien? Il ne le savait pas. Moi j’ai souri et j’avais ma petite idée sur la question.

Le travail a consisté à lui montrer que l’arrêt du tabac c’est un peu comme toutes ces choses qui nous semblent insurmontables au début mais, une fois réalisées, sont plus faciles que ce qu’on s’imaginait. Pascale s’est mis  plus facilement à l’EFT car son arrêt du tabac lui paraissait possible et accessible. Si l’on croit que quelque chose est impossible, on ne mettra rien ou peu de choses en place pour la réaliser.

Pendant cette séance, Pascal a mobilisé les ressources qu’il avait en lui comme celles d’avoir un père qui avait réussi à arrêter de fumer. Par exemple profiter de l’expérience de son père afin de devenir le père qu’il voulait être.

On voit bien ici comment l’inconscient peut générer de nouvelles solutions permettant de se libérer de comportements néfastes. A aucun moment dans la séance,  j’ai suggéré directement l’utilisation de l’EFT mais cette technique a des points de ressemblance avec l’acupuncture, méthode que son père avait utilisé à l’époque pour arrêter de fumer. Et ça, Pascal le savait.

Report

Ecrit par Antoine Lecompt

Je suis praticien en Hypnose et en EFT.

Qu'en pensez-vous ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Les bienfaits de la visualisation - YouLevelUp

Les bienfaits de la visualisation

Reportage sur l'utilisation de l'EFT après le séisme d'Haïti - YouLevelUp

Reportage sur l'utilisation de l'EFT après le séisme d'Haïti