in

Mincir sereinement ou l'art d'être en conscience

Mincir sereinement ou l'art d'être en conscience - YouLevelUp

          Mincir sereinement ou l’art d’être en conscience !

Prendre son temps est un art qu’il va falloir cultiver lors de vos prises alimentaires.

Réapprendre à manger en pleine conscience, redécouvrir son palais gustatif, manger avec plaisir !

Le plaisir est essentiel dans le cadre d’une perte de poids ! Vous ne devriez pas avoir d’aliments interdits, ni de jours jokers. Vous n’avez besoin que d’être à l’écoute de votre corps et de répondre à ces besoins. Un travail qui demande de vous libérer de vos contrôlants et retrouver une alimentation intuitive !

Mais de qui parle-t-on ? Qui sont ces contrôlants?

        —> Les contrôlants extérieurs et notre discours intérieur

L’alimentation est une chose intuitive et non de contrôle.

Or dès petit, nous avons soumis notre faim et notre satiété à différentes autorités extérieures :

  • L’autorité parentale : « finis ton assiette », « ce n’est pas l’heure de manger », « si tu es sage tu auras un dessert », « même si tu n’as pas faim tu prends ton petit déjeuner » etc…
  • La société et son intervention sur notre mode de consommation : ne jamais sauter un repas, manger 3 produits laitiers et 5 fruits et légumes par jour, les régimes en tout genre, etc !

Et puis, il y a cette autorité intérieure, issue de l’éducation, des habitudes mais également d’une multitude de process que vous avez certainement mis en place pour vous protéger, faute de mieux! Il est question de cette petite voix, qui quand rien ne va, vous conseille pour réconfort un joli pot de glace ou une petite tablette de chocolat….

Sauf qu’une fois cette tornade émotionnelle passée, on s’aperçoit finalement que le pot de glace n’était pas si petit que ça et surtout qu’il est fini !

Chaque excès génère un mal-être qui va vous pousser à établir un plan mental de restriction !

Vous passez ainsi d’une alimentation à outrance dirigée par vos émotions à une restriction alimentaire guidée par votre mental !

Toute sensation physique de faim ou de satiété est alors inhibée !

L’équilibre est fragile finalement !

Ces intrusions extérieures et cette petite voix intérieure sont des contrôlants redoutables, ils vous empêchent finalement d’être en vous et de ressentir vos sensations corporelles !

 Il est donc nécessaire de prendre conscience du travail dans sa globalité, vous n’êtes pas vos kilos, vous êtes un tout, et votre surpoids n’est qu’un symptôme !

      –> Prenez conscience de vos 3 états : le corps, le mental et votre intérieur

Ces 3 facteurs sont primordiaux à votre épanouissement :

Le corps, votre enveloppe a besoin pour son équilibre d’une alimentation saine, d’hydratation, d’un sommeil de qualité, de quantité et d’activité physique.

Le mental a besoin de pensée positive, d’assurance mais aussi de challenge, d’ambition, de réalisation, de passer à l’action etc.

L’intérieur c’est vos émotions, vos valeurs fortes, votre sensibilité. Les besoins sont différents et propre à chacun, il peut s’agir de méditation, de relaxation, de lâcher prise, de paix intérieure, de pleine conscience, de reconnexion à soi…

Ces trois états sont vous, simplement, le déséquilibre de l’un induira tôt ou tard un déséquilibre des autres.

– Quand on vit des émotions trop fortes cela peut nous pousser à consommer plus pour éviter de les ressentir pour nous calmer, pour nous oublier !

– Quand le mental est trop agité, on ne se connecte plus à l’instant présent. Loin des sensations de faim et de satiété, la prise alimentaire se fait sans conscience. Seule la lourdeur de l’estomac nous arrête. C’est l’extinction du mental !

– Quand depuis toujours on s’est senti inexistant, en manque de confiance, d’affirmation, l’alimentation devient notre refuge, le doudou, notre lieu sécure etc.

 C’est pourquoi ne voir le problème du surpoids qu’à travers le prisme de l’assiette est une hérésie et surtout ne le résout pas !

Vous prenez du poids pour deux raisons dans le cadre de l’alimentation, quand vous mangez en dehors d’une faim et quand vous mangez au-delà de vos besoins. Dans les deux cas il y a un apport supplémentaire d’énergie dont votre corps n’a pas besoin, du coup il stocke!

La pleine conscience est nécessaire pour définir réellement sa faim et surtout vous arrêter quand vous êtes satisfait.

Alors quelques petits conseils simples et efficaces pour une alimentation en pleine conscience :

–> Manger assis : il est important d’être complètement présent avec son assiette, faîtes honneur à votre repas. 

–> Mastiquer chaque bouchée (une dizaine de fois environ) afin de favoriser la digestion, et permettre une meilleure assimilation des nutriments, la mastication est aussi un acte de pleine conscience puisque vous prenez le temps de savourer, de ressentir, d’apprécier ce que vous avez en bouche. Le cerveau reçoit un message de plaisir, c’est le début d’une connexion intuitive à la satiété!

–> Déposer les couverts entre chaque bouchée,  on ne reprend sa fourchette qu’une fois l’aliment en bouche soit mastiqué, savouré et avalé.

–> La juste quantité : habituez-vous à sortir de table avec une sensation de ventre rempli au ⅔ max ( aliments + liquides)                                                                    

Alors bien sûr il existe bien d’autres façons de manger en conscience, il ne s’agit ici que de citer quelques exemples!

Tout l’intérêt de cet article est de comprendre que manger en pleine conscience va vous permettre de lâcher prise et de tendre vers un comportement alimentaire plus naturel et intuitif.

Mincir sereinement vôtre.

Signaler

Ecrit par Aziza Najib

Qu'en pensez-vous ?

A coeur battant / Parcours hypnotique - YouLevelUp

A coeur battant / Parcours hypnotique